Marina Tual, Doctorante au LaRAC

Directeur.trices de thèse : Maryse Bianco (MCU – HDR, Université Grenoble Alpes, LaRAC)  et Professeur Pascal Bressoux (Université Grenoble Alpes, LaRAC)

Résumé :

Notre thèse a pour objectif de définir un dispositif d’aide à la lecture, efficace et transférable, destiné aux élèves de sixième en difficulté et de mesurer son efficacité. En effet, de nombreux élèves entrent au collège sans maitriser suffisamment la lecture, pour apprendre à partir des textes qui leur sont proposés dans l’enseignement secondaire (Bonjour & Gombert, 2004). Selon une étude récente, en fin de collège, 15 % des élèves sont encore en difficulté quand il s’agit de lire un texte complexe (Dalibard, Fumel & Lima, 2016). Pourtant, il existe de nombreuses données montrant l’efficacité d’interventions ciblées pour les adolescents en difficulté (Scammacca et al., 2015).
Nous considérons un dispositif comprenant une évaluation préalable des élèves, une formation des enseignants à l'enseignement explicite de la lecture et des ateliers de remédiation menés par les enseignants de toutes les disciplines.
Afin d’estimer les effets du dispositif proposé, une expérimentation randomisée est conduite tout en s’inscrivant dans un contexte écologique impliquant la participation des équipes pédagogiques. L’objectif est d’estimer les effets des ateliers sur les progrès des élèves en lecture et dans les autres disciplines, ainsi que sur les aspects conatifs (sentiment d’auto-efficacité et de motivation). Nous cherchons également, à partir d’observations et de questionnaires à analyser l’évolution des pratiques enseignantes et du climat scolaire dans les établissements.
L’expérimentation randomisée est basée sur un tirage au sort qui désigne les collèges tests et les collèges témoins parmi les collèges qui se sont portés volontaires. Afin de repérer les élèves en difficulté (élèves cibles), tous passent des tests de fluidité de lecture orale et de compréhension écrite à l’entrée en sixième. Dans les collèges tests, les élèves cibles suivent des ateliers de lecture menés par les enseignants de toutes les disciplines sur les heures dédiées à l’aide personnalisée : 12 séances d’entraînement à la fluidité de lecture orale et 24 séances d’enseignement explicite de la compréhension écrite. En fin d’année, des post-tests sont réalisés et des questionnaires sont proposés aux équipes et aux familles afin de mesurer l’efficacité du dispositif en termes de progrès des élèves, d’évolution des pratiques et d’effets sur l’établissement.

Retour en haut de page.

Mis à jour le 21 juin 2018