Sandrine Arsac, Doctorante au LaRAC

Directeur de thèse : Professeur Alain Blanc, LaRAC

Résumé :

Bénéficier de l'assistance exonère de l'obligation de rendre (au sens de Marcel Mauss). Même si les personnes concernées ne sont pas exemptes de devoirs vis à vis de la société, l'état de besoin dans lequel elles sont leur permet de se dégager d'une réciprocité obligatoire. Pour autant, si l'on est d'accord pour dire qu'une norme de réciprocité guide nos relations sociales et que nous y sommes tous soumis, il convient de questionner la manière dont elle est en jeu pour les personnes concernées par l'assistance.
Cette étude se propose d'explorer les enjeux liés à la réciprocité dans une relation d'assistance.
Comment les personnes concernées comprennent-elles ce que la société, par l'intermédiaire des pourvoyeurs d'aide, leur demande en retour, explicitement ou implicitement. Sont-elles en mesure d'y répondre? De quelle manière? Quelle(s) conséquence(s) a cet appel à la réciprocité sur les personnes concernées?
Qu'est ce que les pourvoyeurs d'assistance, professionnels ou non, attendent des personnes concernées et comment le disent-ils? Comment sont ils porteurs du message : "il faut rendre"?

Retour en haut de page.

Mis à jour le 28 juin 2018