Juliette Désiron, Doctorante à l'Université de Genève, TECFA, et membre associée du LaRAC

Directrices de thèse : Professeure Mireille Bétrancourt, Université de Genève, TECFA, & Professeure Erica de Vries, Université Grenoble Alpes, LaRAC

Résumé :

Avec l’essor des technologies, on assiste progressivement à une numérisation des ressources scolaires. Dans quelle mesure l’utilisation de plus en plus fréquente de documents multimédias peut-elle bénéficier aux jeunes lecteurs ? Les recherches sur l’apprentissage multimédia donnent des pistes de réponse. Cette thèse s’intéresse à l’influence des documents multimédias sur la compréhension des jeunes lecteurs. Les résultats permettront, d’une part, d’intégrer les caractéristiques du texte à la recherche sur les documents multimédias, qui jusque là laissaient de côté cet aspect. Les résultats permettront également de guider la création ou l’adaptation de ressources scolaires par les enseignants du secondaire.

Pour déterminer quelle est cette l'influence, cette thèse s’intéresse à la compréhension du contenu de documents multimédia. Les théories et recherches empiriques sur les effets de la complexité locale sur la compréhension de texte se sont intéressées aux apprenants avec de faibles connaissances du domaine étudié, mais peu aux apprenants qui ont des difficultés à lire. Une approche similaire a été suivie par la recherche sur l’apprentissage multimédia, si bien que l’on trouve peu de recommandations pour la création, ou l’adaptation de documents multimédia pour les lecteurs en difficulté. Ce projet prévoit de s’intéresser à cette population qui représente, chez les jeunes, 20% de la population (PISA 2012).
Cette thèse cherche également à lier les recherches sur la compréhension du contenu du texte et la recherche sur l’apprentissage multimédia. Ainsi, dans le cadre de cette recherche, le niveau de complexité locale d’un texte et le lien entre ce texte et une représentation visuelle seront pris en compte ensemble.

Dans une première étude, cette recherche a permis de déterminer de façon claire quels sont tests qui permettent de déterminer si un apprenant à ou non des difficultés en lecture de nature à influencer sa compréhension d’un document multimédia. Partant de ces résultats, une deuxième étude a montré les effets positifs de la cohésion du texte et de l’implémentation d’un Lien Inter-Représentations (LIR) texte-images sur la compréhension d’un document multimédia.
Durant la poursuite de la thèse, les processus d’intégration seront étudiés grâce à l’oculométrie, et le LIR sera implémenté avec des animations.

Retour en haut de page.

Mis à jour le 28 juin 2018