Analyzing Discourse and Text Complexity for Learning and Collaborating
Mihai Dascălu, Docteur en Sciences de l'Éducation

Directeurs de thèse : Professeur Philippe Dessus, Université Grenoble Alpes, LaRAC, et Professeur Ștefan Trăușan-Matu, Université Politechnica de Bucarest, Roumanie

Jury de thèse : Professeur Stefano A. Cerri (Université de Montpellier, Rapporteur), Professeure Adina Magda Florea (Université Politechnica de Bucarest, Roumanie, Présidente du Jury), Professeur Bruno De Lièvre (Université de Mons, Belgique, Rapporteur), Chercheur senior I Costin Pribeanu (ICI Bucarest, Roumanie, Rapporteur), Professeur Philippe Dessus (Co-directeur de thèse),  Professeur Ștefan Trăușan-Matu (Co-directeur de thèse)

Date de soutenance : 4 juin 2013

Résumé :

L’apprentissage collaboratif assisté par ordinateur et les technologies d’e-learning devenant de plus en plus populaires et intégrés dans des contextes éducatifs, le besoin se fait sentir de disposer d’outils d’évaluation automatique et d’aide aux enseignants ou tuteurs pour les deux activités, fortement couplées, de compréhension de textes et collaboration entre pairs. Bien qu’une analyse de surface de ces activités est aisément réalisable, une compréhension plus profonde et complète du discours en jeu est nécessaire, complétée par une analyse de l’information méta-cognitive disponible par diverses sources, comme par exemples les auto-explications des apprenants. Dans ce contexte, nous utilisons un modèle dialogique issu des travaux de Bakhtine pour analyser les conversations collaboratives, et une approche théorique visant à unifier les activités de compréhension et de collaboration dans un même cadre, utilisant la construction de graphes de cohésion. Plus spécifiquement, nous nous sommes centrés sur la dimension individuelle de l’apprentissage, analysée à partir de l’identification de stratégies de lecture et sur la mise au jour d’un modèle de la complexité textuelle intégrant des facteurs de surface, lexicaux, morphologiques, syntaxiques et sémantiques. En complément, la dimension collaborative de l’apprentissage est centrée sur l’évaluation de l’implication des participants, ainsi que sur l’évaluation de leur collaboration par deux modèles computationnels: un modèle polyphonique, défini comme l’inter-animation de voix selon de multiples perspectives, un modèle spécifique de construction sociale de connaissances, fondé sur le graphe de cohésion et un mécanisme d’évaluation des tours de parole. Notre approche met en œuvre des techniques avancées de traitement automatique de la langue et a pour but de formaliser une évaluation qualitative du processus d’apprentissage. Ainsi, deux perspectives fortement interreliées sont prises en considération : d’une part, la compréhension, centrée sur la construction de connaissances et les auto-explications à partir desquelles les stratégies de lecture sont identifiées ; d’autre part la collaboration, qui peut être définie comme l’implication sociale, la génération d’idées ou de voix en interanimation dans un contexte donné. Des validations cognitives de nos différents systèmes d’évaluation automatique ont été réalisées, et nous avons conçu des scénarios d’utilisation de ReaderBench, notre système le plus avancé, dans différents contextes d’enseignement. L’un des buts principaux de notre modèle est de favoriser la compréhension vue en tant que « médiatrice de l’apprentissage », en procurant des rétroactions automatiques aux apprenants et enseignants ou tuteurs. Leur avantage est triple: leur flexibilité, leur extensibilité et, cependant, leur spécificité, car ils couvrent de multiples étapes de l’activité d’apprentissage, de la lecture de matériel d’apprentissage à l’écriture de synthèses de cours en passant par la discussion collaborative de contenus de cours et la verbalisation métacognitive de jugements de compréhension, afin d’obtenir une perspective complète du niveau de compréhension et de générer des rétroactions appropriées sur le processus d’apprentissage collaboratif.
Mots-clés : Compréhension de texe, Analyse du discours, Complexité, Traitement automatique de la langue, Apprentissage collaboratif assisté par ordinateur

Fiche de thèse sur Theses.fr

Retour en haut de page.
Mis à jour le 22 juin 2018